Lettre - Le système a élu Denis Coderre, pas les citoyens!

Un des facteurs qui décourage le vote est tout simplement notre mode « archaïque » de votation. On n’élirait jamais un chef de parti politique, un président de syndicat ou du moindre groupe communautaire comme on élit nos maires et nos députés. Il faut instaurer un vote préférentiel au plus vite. Denis Coderre s’est fait élire avec 32 % du vote… de 41 % de participation. Le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu a même obtenu 22 % ! Est-ce représentatif ? Il faut pouvoir exprimer un second et un troisième choix pour qu’une minorité arrête d’imposer ses choix ! Jusqu’à quel niveau tomberons-nous avant d’agir devant de telles absurdités ?


Jocelyn Jalette - Joliette, le 4 novembre 2013

5 commentaires
  • France Marcotte - Abonnée 6 novembre 2013 07 h 41

    Une minorité impose ses choix

    C'est donc ce qu'il se produit.

    Une minorité impose constamment ses choix et elle n'a pas de goût, les plus allumés perdent toujours leurs élections et les centres d'achats sont ouverts 7 jours sur 7 pour qu'on ne pense plus à rien d'autre qu'à aménager son cocon.

  • Solange Bolduc - Inscrite 6 novembre 2013 08 h 46

    La légitimité ?

    Coderre a-t-il la légitimité de faire tout ce qu'il veut, de se péter les bretelles? Son élection comme maire de Montréal est-elle équitable avec seulement 41% de participants à cette élection ?

    Et si vous vous demandez si c'est représentatif, la réponse est non ?

    Par contre, Labeaume a obtenu 74% des votes , mais avec une élection qui se voulait tout au plus référendaire ! Légitime ?

    S'il y avait eu un deuxième tour à Montréal, je crois que Bergeron ou Joly serait rentré minoritaire, car les gens auraient réalisé que c'est pas tout le monde qui accepte d'avoir un bulldozer pour gérer Montréal. Il y aurait eu possibilité de coalition entre les partis et c'aurait été plus sain pour la démocratie que ce que nous avons récolté comme CHEUF !

  • Sylvain Auclair - Abonné 6 novembre 2013 09 h 00

    Pas un vote préférentiel

    Si on veut quelqu'un qui représente le mieux la population, la voie à suivre, selon moi, c'est le vote par approbation.

  • Pierre Lefebvre - Inscrit 6 novembre 2013 09 h 10

    Pilule

    «exprimer un second et un troisième choix» Ça ressemble étrangement à «la pilule du lendemain» votre truc !

    Combien de fois devons-nous poser la question à quelqu'un qui ne veut pas répondre ?

    PL

  • Gaetane Derome - Abonnée 6 novembre 2013 15 h 27

    Ou bien l'inertie de la majorité..

    Il y a 60% des Montrealais qui n'ont pas ete votes,alors ils ont ete complices de cette victoire de M.Coderre par leur inertie..