Lettre - Non à Sotchi!

Même si nous aimons voir les spectacles à grand déploiement, de même que nous aimons être le spectateur des cris de joie et des pleurs de nos vedettes sportives, de leurs triomphes et leurs échecs, même si nous avons hâte d’entendre ces narrateurs, spécialistes de la dramatisation, commenter les exploits sportifs mais aussi cette féérie hollywoodienne, débauche de costumes et de chorégraphies que sont devenues les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux olympiques, même si nous avons plein d’autres raisons de vouloir suivre les Jeux de Sotchi, nous devrions nous en abstenir.

 

Pour la maltraitance des travailleurs d’un chantier olympique, pour les politiques obscures de la Russie, son capitalisme sauvage, son soutien à des régimes qui bafouent les droits de la personne, l’arrestation des membres de Greenpeace, le muselage de tout opposant et le fait que Vladimir Poutine soit apparemment devenu l’homme le plus puissant de la planète, pour cela et pour toutes les autres raisons qui mériteraient d’être citées, nous devrions dire non à Sotchi. Beaucoup diront ici que les Jeux olympiques sont une ouverture sur le monde et, du coup, possèdent un potentiel de démocratisation. Plus maintenant. Ces Jeux sont devenus une immense machine dans une compétition entre États pour qui souscrira le mieux à la démesure et à la surenchère spectaculaire, peu importe le prix à payer.


Marc Boucher - Laval, le 31 octobre 2013

À voir en vidéo