Lettre - Femmes «dévoilées»

Si le gouvernement du Parti québécois, les «nationalistes identitaires», les apôtres de la «laïcité exclusive» et les « Janette » sont si soucieux des valeurs fondamentales québécoises, par exemple l’égalité entre les hommes et les femmes, j’ai une petite suggestion pour eux : qu’ils se préoccupent donc des femmes qui se « dévoilent » quotidiennement à Montréal, exploitées dans près de 200 salons de massage, la trentaine de bars de danseuses et les innombrables sites d’escortes qui s’affichent sur Internet ! Chaque jour, sur le chemin entre mon supermarché de quartier et mon appartement, je passe devant l’un de ces commerces de prostitution « socialement tolérée ».

 

Tout le monde sait ce qui se trame à l’ombre de ces façades : marchandisation du corps des femmes, exploitation de leur sexualité par une « industrie » criminelle, violence sexiste, domination machiste, aliénation des personnes dans les filets de la drogue, traite et esclavage contemporain. Cet asservissement des femmes, sur lequel on ferme collectivement les yeux, viole bien davantage les « valeurs québécoises » qu’un inoffensif voile religieux.


Marco Veilleux - Montréal, le 16 octobre 2013

À voir en vidéo