Lettre - La vente de la MMA : de bon ou de mauvais augure?

En décembre, offrira-t-on un cadeau très attendu aux municipalités de l’Estrie, de la Montérégie et à Lac-Mégantic, puisqu’on annonce la vente de la Montreal, Maine and Atlantic Railway ? Est-ce de bon ou de mauvais augure ? Il ne suffit pas de trouver un acheteur pour faire rouler l’économie fragilisée depuis l’été, encore faut-il un massif investissement pour restaurer l’état lamentable de nombreux tronçons de voies ferrées entre Montréal et Lac-Mégantic, des voies tributaires, par exemple, entre Farnham et Bedford ! Sans une rénovation globale de ce réseau ferroviaire, par lequel transiteront sûrement des matières dangereuses, le changement uniquement de propriétaire perpétuera les mêmes risques qu’avant la tragédie du 6 juillet dernier. Et ce pourrait être du pareil au même, si Transports Canada et l’Office des transports du Canada ne resserrent pas réellement les mesures de sécurité et de suivi postinspection. À ce chapitre, Denis Lebel n’est pas rassurant lorsqu’il réaffirme qu’après tout, le TC ne fait que « délivrer des permis ». Cela résumerait l’étendue du mandat ? !


Carol Patch-Neveu - Montréal, le 8 octobre 2013

3 commentaires
  • Nicole Moreau - Inscrite 9 octobre 2013 08 h 00

    la question est posée à nouveau

    en effet, s'il n'y a pas d'investissements importants pour améliorer le transport ferroviaire, les risques vont être les mêmes qu'avant la tragédie du 6 juillet dernier, c'est la logique même.

    si Transports Canada et l'Office des transports du Canada ne font délivrer des permis selon Denis Lebel, est-ce que cela signifie que le fédéral ne resserrera pas les mesures de sécurité et le suivi postinspection? j'aurais tendance à le penser quand on se rappelle que ce même ministre a dit aux municipalités qu'il leur appartenait de contacter les entreprises ferroviaires si elles voulaient savoir quelles sont les matières dangereuses qui passent sur leur territoire et à quel moment, comme si le fédéral n'avait rien à voir là-dedans.

    que faudra-t-il qu'il se passe pour qu'enfin le fédéral se reconnaissent une responsabilité, autre que de recuillir des formulaires de la part des entreprises? on peut raisonnablement se le demander.

  • Robert Beauchamp - Abonné 9 octobre 2013 08 h 00

    La vente au profit de qui*

    Si je comprends bien, les sous obtenus par la vente de MMA devraient fournir des liquidites en faveur du poursuivant c.a.d. le Gouvernement du Quebec qui doit investir dans la reparation et la reconstruction de Lac-Megantic.
    Robert Beauchamp

  • Maxime Dion - Inscrit 9 octobre 2013 08 h 45

    Sécurité à gogo !

    À entendre parler de sécurité ferroviaire depuis la catastrophe du Lac-Mégantic me rappelle qu’actuellement le tronçon du chemin de fer de la <<Quebec Gatineau Railway>> qu’opère à Trois-Rivières la <<Genesee & Wyoming Canada Inc.>> est dans un état des plus lamentables, dans le secteur des rues St-Paul et Whitehead :

    La plupart des dormants sont pourris, et même quasiment pulvérisés, il y manque nombre de clous qui fixent les rails aux dormants, sinon la majorité des clous en question qui sont en place sont déchaussés, il manque à certains endroit la plaque de métal qui assujettit au rail le clou de fixation et il y a même des rails qui ne sont plus reliés entre eux, parce que les boulons de fixation sont absents !

    D’ailleurs, à un endroit sur le côté des rails, l’absence de boulons de fixation est signalée par de la peinture orange, mais celle-ci semble avoir été appliquée il y a belle lurette tant elle est marquée par l’usure du temps… sans que la réparation n’est été effectuée.

    Or, la patine à la surface du rail démontre que des convoies ferroviaires roulent régulièrement sur cette voie ferrée, qui circule à proximité d’une autoroute, avant de filer derrière des immeubles d’habitations, à proximité de deux écoles élémentaires, d’une sous-station d’Hydro-Québec ainsi que d’un centre d’achat…