Lettre - Histoire : à quand la consultation publique?

Le 2 septembre dernier, les ministres Malavoy et Duchesne annonçaient une réforme de l’enseignement de l’histoire du Québec. On promettait alors une consultation publique à ce sujet. Mme Malavoy déclarait : « une section Web sur le site du ministère de l’Éducation permettra aux gens de donner leur avis, qui sera pris en considération ». Aucune consultation publique n’est amorcée un mois après cette promesse.

 

Pourtant, le gouvernement ne lésine pas sur la consultation publique. Le jour du dévoilement de la Charte, il a mis à la disposition des Québécois un site Web qui comprend une section pour recueillir les commentaires. Les 25 000 courriels reçus depuis le 10 septembre témoignent de la popularité de ce site. Or, pour la réforme de l’enseignement de l’histoire, on tarde à consulter la population. Il semble ardu pour le gouvernement de mener ces consultations […]. En mars dernier, un article du Devoir évoquait la « bisbille » au sein d’un comité ministériel chargé de réfléchir à cette réforme. Des membres de la Coalition pour l’histoire jugeant indésirable la présence de certains experts du comité, Mme Malavoy a dû dissoudre ce comité.

 

On a promis une consultation publique au sujet de la réforme de l’enseignement de l’histoire. Depuis, silence radio.


Raphaël Gani, étudiant à la maîtrise en histoire à l’Université Laval - Le 3 octobre 2013

À voir en vidéo