Lettre - Cohérence avant tout

L’«égalité entre les hommes et les femmes» est sur toutes les lèvres, ou presque. Ce discours témoigne de la volonté d’en faire LA priorité sur laquelle se définissent maintenant, et se définiront à l’avenir, les réalités et les valeurs québécoises. Aujourd’hui, je m’interroge sur la mise en pratique de ce grand principe dans notre société. Je ne songe pas ici à une ou des religions ou encore à une façon de se vêtir, mais plutôt à une réalité que je perçois trop souvent, à savoir que cet idéal est loin de s’avérer une pratique quotidienne, tant au plan personnel que professionnel. Il m’apparaît donc essentiel qu’il y ait, d’abord et avant tout, cohérence entre le discours et la pratique. L’égalité entre les hommes et les femmes ne peut se faire autrement. Elle doit faire partie de notre vécu et non pas se limiter à des voeux pieux visant la société tout entière, indépendamment de la provenance, la culture, la religion.


Micheline Lalonde-Graton - Sainte-Julie, le 5 septembre 2013

À voir en vidéo