Lettre - Ducharme plutôt que Duchamp

La série d’articles de Christian Rioux sur le 350e anniversaire du premier contingent des Filles du Roy s’annonce des plus intéressantes : elle est bien documentée et loin des lieux communs habituels.

 

Mais comment dit-on lapsus calami en langage Internet ? La Fille du Roy championne de la maternité, avec 18 rejetons, n’est pas Catherine Duchamp, mais bien Catherine Ducharme, arrivée en 1671, épouse de Pierre Roy dit Saint-Lambert. Mariés à Montréal l’année de son débarquement, ils se sont établis à Laprairie. (Landry, Y., 1992, Les Filles du Roy au XVIIe siècle, Leméac, p. 308)

 

Catherine était la nièce de Fiacre Ducharme dit Lafontaine, menuisier comme son père à elle, arrivé en 1653 et établi à Montréal. (Cournoyer, J., 2001, La mémoire du Québec, Stanké, p. 441) À chacune son dû.


Claude Ducharme - descendant de Catherine Pillat, contingent de 1663 actuellement en mer, épouse de Pierre Charon, par leur fils François Charon dit Ducharme, Le 5 août 2013

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.