Lettre - Consul «honoraire»

Monsieur le Haut-Commissaire de Nouvelle-Zélande, bien que nous soyons tous les deux Néo-Zélandais, je me permets de vous écrire en français, par respect pour les citoyens de Lac-Mégantic. Aucun message de condoléances n’a été publié sur le site Web du Haut-Commissariat, cependant, je suis persuadé que vous êtes au courant de la tragédie qui a frappé cette municipalité, car même les médias néo-zélandais en ont parlé. Selon les journalistes de notre pays, le grand patron de la Montreal, Maine, and Atlantic Railway se serait vu accorder le poste de consul honoraire en reconnaissance de l’excellence de sa gestion dans la privatisation des chemins de fer nationaux. Je m’adresse à vous pour demander la révocation de cet honneur désormais clairement immérité. C’est en effet assez gênant. Si cela ne s’avère pas possible, je crois qu’il convient d’offrir malgré tout les condoléances les plus sincères au nom de tous les Néo-Zélandais au Canada.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Haut-Commissaire, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

À voir en vidéo