Lettre - Le train de la honte au coeur d’une ville

Il se trouvera toujours des rapaces de bonne fortune pour profiter de la brèche que leur offre le système pour augmenter leurs profits. En ce sens, le drame de Lac-Mégantic ne fait pas exception à la règle.

 

En effet, on aura beau tenter de trouver des coupables auprès du conducteur du train, Tom Harding, ou des dirigeants de la compagnie ferroviaire MMA, on devra admettre tôt ou tard que les premiers responsables de cette catastrophe inimaginable demeurent les intervenants du ministère des Transports du Canada qui ont permis, par leur laxisme éhonté, la déréglementation tolérant un seul chauffeur à bord… conséquence directe de la descente du train de la honte au coeur d’une ville jusqu’alors paisible!


Henri Marineau - Québec, le 14 juillet 2013

À voir en vidéo