Lettre - Une opposition virulente

Actuellement, on parle de fluoration de l’eau, mais ce n’est pas là mon sujet, mais plutôt la manière dont les groupes sociaux montent immédiatement aux barricades pour dire non. Selon eux, le bon peuple ne peux plus juger les pour et les contre d’un projet. Admirez la virulence de leur opposition, ce n’est plus des opinions qu’ils soumettent, mais des dictats.


Vous remarquerez que les conseils municipaux qui auront à en discuter seront envahis d’opposants féroces qui réussiront à faire bloquer tout projet de fluoration.


RDI a présenté un reportage, en deux soirs, montrant comment ces groupes sociaux ont réussi à faire interdire le projet de mine d’uranium sur la Côte-Nord, une région qui a grandement besoin d’emplois bien payés, et ils vont se plaindre des coupes à l’assurance-emploi à la commission mise sur pied par le gouvernement Marois.


Un argument des « antifluoration » qui m’a fait bien rire : 98 % de l’eau traitée ne sert pas à la consommation, elle est déversée sur les pelouses, donc inutile la fluoration, enlevons le chlorure en suivant la même logique.



Raymond St-Germain - Saint-Lambert, le 3 juillet

À voir en vidéo