Lettre - Quelle fête du Québec?

Le 24 juin, le grand spectacle de la fête nationale ne présentait pas tellement l’histoire du Québec. Un peu d’espace à la chanson engagée, mais trop de place aux chants bruyants et intéressant une catégorie de gens qui ne savent pas ce que signifie une fête nationale. Ce n’est surtout pas une plongée dans la bière et le tintamarre.


Il faut que toutes les générations soient mises en contact avec le sens de l’histoire ; il ne s’agit pas d’un happening pour se défouler.