Lettre - Au suivant!

On s’habitue aux politiciens non au-dessus de tout soupçon! À force d’être exposés au douteux, à la supercherie, à la tricherie, nous sommes à risque d’être atteints par le syndrome de Stockholm en nous convainquant que, de toute manière, peu d’élus sont blancs comme neige. Que M. Applebaum soit au fond innocent, partiellement ou entièrement coupable, rien ne garantissait que son intérim nous mènerait sereinement vers l’élection municipale. Rien ne nous permet d’espérer que le scrutin donnera lieu à la purification de notre administration municipale.


Un ministre nous recommande de ne pas verser dans le cynisme? Alors que l’on écourte la durée de la campagne et devance la date des élections à Montréal exceptionnellement! En fin septembre de préférence!


À quoi bon un long supplice pour des citoyens naïfs, certes, mais pas assez pour attendre un Messie! Les vaines promesses, la langue de bois à digérer seulement pendant quelques semaines comme une huile de foie de morue, comme l’été dernier pour la campagne provinciale.


Allez les candidats, branchez-vous vite, mais nous vous saurions gré d’avoir l’amabilité de vous soumettre d’entrée de jeu, publiquement, au détecteur de mensonges avant de gazouiller comme bon vous le semblera. Cela nous éviterait la récidive du total aveuglement! Citoyens, à nous de décider qui sera le suivant avec le seul espoir que ce ne sera plus du pareil au même...

À voir en vidéo