Lettre - Les valeurs québécoises

Monsieur le ministre Bernard Drainville,


Les obstacles à l’adoption d’une charte de la laïcité ne sont déjà pas assez nombreux, vous tenez à y ajouter ceux que va provoquer l’addition des valeurs québécoises. Cette mention vient à peine d’être faite qu’on a déjà lu des objections à leur adoption de la part de critiques dits sérieux, sans compter les railleries auxquelles se sont livrés quelques-uns de vos adversaires. Qui trop embrasse mal étreint, dit le proverbe.


Entre nous, en quoi l’égalité de l’homme et de la femme, par exemple, est-elle propre au Québec, caractéristique de notre société ? N’est-elle pas une valeur un peu partout dans le monde, même s’il y a des exceptions. Poser la question, c’est y répondre. S’il s’agissait de nous identifier et de nous distinguer par le sirop d’érable, ça serait plus évident.


Quels arguments a-t-on pu vous apporter pour vous faire prendre cette voie ? Qui a trouvé le moyen de banaliser une notion claire, la laïcité, au milieu de plusieurs autres valeurs ? Se pourrait-il que des gens réfractaires à une vraie laïcité voient dans ce dérivatif un moyen de susciter tellement d’opposition au projet de loi qu’il sera rejeté et la laïcité emportée avec ? Y aurait-il des saboteurs de la laïcité dans votre milieu ? Je ne crois pas, par ailleurs, que vous ayez des adversaires qui veulent vous voir embourbé personnellement dans cette question.


Organisez-vous pour ne pas pouvoir déposer, au moment venu, le nouveau projet de loi annoncé. Ne vous laissez pas embarquer dans une telle aventure. Ne vous compromettez pas personnellement dans cette affaire. Que les protagonistes des valeurs québécoises aillent au combat et s’en fassent les promoteurs à votre place. De cette façon, vous ne serez pas complice d’une orientation qui aura fait avorter un projet de loi sur la laïcité, bénéfique pour la société.

13 commentaires
  • Marcel Bernier - Inscrit 31 mai 2013 06 h 52

    C'est un pensez-y-bien salutaire...

    Nos valeurs sont inscrites dans la Charte des droits et libertés de la personne. Allons un peu plus loin, dotons-nous d'un enseignement au niveau secondaire concernant cette dite charte afin qu'elle entre lentement et sûrement dans nos us et coutumes plutôt que d'être méconnue et parfois carrément bafouée dans la société civile.

    • Jacques Patenaude - Abonné 31 mai 2013 21 h 41

      Au Québec nous sommes régie par un code civil qui est une de nos spécificitée face au Canada qui est régie par le common law. Nous n'en tenons jamais compte. Pourtant le code civile est une véritable charte des droits mais aussi des devoirs des citoyens. Pourquoi ne pas utiliser cette voie et ne pas justement enseigner celui-ci au secondaire. Ça serait bien mieux que d'utiliser ces foutues chartes issues de la tradition anglosaxone qui en se multiplants amène des jugements de plus en plus tarabiscotés par les juges.

  • Michel Lebel - Abonné 31 mai 2013 07 h 30

    Pourquoi ce changement?

    Ce changement de nom, de la laïcité aux valeurs québécoises, serait-il la dernière astuce du gouvernement? Une trouvaille sortie de l'imagination de Jean-François Lisée? Peu importe, ce changement annoncé semble plutôt mal accueilli. Mieux vaut se limiter à une courte loi sur la laïcité.

    MIchel Lebel

  • Alain Lavoie - Inscrit 31 mai 2013 08 h 47

    On cherche...

    On cherche à faire compliqué, supposément dans le but de rassembler, finalement on perd tout son monde, faute de clarté.

  • Gilles Charbonneau - Inscrit 31 mai 2013 08 h 52

    Valeurs chrétiennes

    Les valeurs des francophones du Québec nous viennent de l'église catholique, alors pourquoi parler de valeurs québécoises dans un texte sur la laicité, ça ne fait aucun sens.

    Une loi sur la laicité devrait être simple et directe au but, sans inclure des textes inutiles et redondants!

  • Jean Lapointe - Abonné 31 mai 2013 09 h 49

    Il serait temps de se réveiller

    «Entre nous, en quoi l’égalité de l’homme et de la femme, par exemple, est-elle propre au Québec, caractéristique de notre société ?»

    Bien non justement, l'égalité de l'homme et de la femme n'est justement pas un valeur à laquelle on tient dans beaucoup de pays.

    D'après ce qu'on nous dit, en Arabie saoudite par exemple, on en est encore loin.

    Quand on parle de «valeurs québécoises», ce n'est pas pour nous péter les bretelles c'est pour qu' on sache ici et ailleurs ce que sont les valeurs principales auxquelles les Québécois semblent tenir.

    On dirait qu'il y a des gens au Québec qui ne veulent pas qu'on dise que nous existons et qui ne veulent pas qu'on dise ce que sont nos valeurs pour qu'on sache qui nous sommes et à quoi nous croyons.

    On dirait qu'ils ne se rendent pas compte que nous n'existons pas officiellement comme peuple et on dirait qu'ils ne tiennent même pas à ce que nous existions aux yeux des autres.

    Nous n'existons même pas au Canada parce qu' officiellement il n' y a que des Canadiens au Canada et nous n'existons pas non plus dans le monde parce que nous ne sommes pas représentés à l'Organisation des Nations Unies (L'ONU).

    Il faudrait se réveiller.

    C'est bien beau être humble (voilà une valeur qui nous caractérise souvent) mais de là à vouloir passer inapperçus dans le monde, il y a une limite.

    N'avons-nous pas le droit d'exister comme tout le monde?

    Il serait temps de se réveiller.