Lettre - Les valeurs québécoises

Monsieur le ministre Bernard Drainville,


Les obstacles à l’adoption d’une charte de la laïcité ne sont déjà pas assez nombreux, vous tenez à y ajouter ceux que va provoquer l’addition des valeurs québécoises. Cette mention vient à peine d’être faite qu’on a déjà lu des objections à leur adoption de la part de critiques dits sérieux, sans compter les railleries auxquelles se sont livrés quelques-uns de vos adversaires. Qui trop embrasse mal étreint, dit le proverbe.


Entre nous, en quoi l’égalité de l’homme et de la femme, par exemple, est-elle propre au Québec, caractéristique de notre société ? N’est-elle pas une valeur un peu partout dans le monde, même s’il y a des exceptions. Poser la question, c’est y répondre. S’il s’agissait de nous identifier et de nous distinguer par le sirop d’érable, ça serait plus évident.


Quels arguments a-t-on pu vous apporter pour vous faire prendre cette voie ? Qui a trouvé le moyen de banaliser une notion claire, la laïcité, au milieu de plusieurs autres valeurs ? Se pourrait-il que des gens réfractaires à une vraie laïcité voient dans ce dérivatif un moyen de susciter tellement d’opposition au projet de loi qu’il sera rejeté et la laïcité emportée avec ? Y aurait-il des saboteurs de la laïcité dans votre milieu ? Je ne crois pas, par ailleurs, que vous ayez des adversaires qui veulent vous voir embourbé personnellement dans cette question.


Organisez-vous pour ne pas pouvoir déposer, au moment venu, le nouveau projet de loi annoncé. Ne vous laissez pas embarquer dans une telle aventure. Ne vous compromettez pas personnellement dans cette affaire. Que les protagonistes des valeurs québécoises aillent au combat et s’en fassent les promoteurs à votre place. De cette façon, vous ne serez pas complice d’une orientation qui aura fait avorter un projet de loi sur la laïcité, bénéfique pour la société.

À voir en vidéo