Lettre - Une équation incompréhensible

Je n’arrive pas à comprendre comment les Américains peuvent se sentir en sécurité si chacun d’eux porte une arme en permanence. Prennent-ils le temps de se renseigner sur le nombre d’homicides par tranche de 100 000 habitants, pour tous les pays, y compris les États-Unis, histoire de valider leurs croyances sur la sécurité qu’entraîne la possession et le port d’une arme en tout temps ?

Avec une telle croyance, ce pays fait peur, parce que ce peuple peut posséder d’autres croyances encore plus pernicieuses que celle de la sécurité d’être armé en tout temps. Si, aux États-Unis, on retrouve 5 homicides par 100 000 habitants, la France en compte 1,4 ; le Canada 1,8 ; et le Québec, 1,06.

Au Canada, c’est le Québec qui est le plus réfractaire à la possession d’armes d’épaule non enregistrées. Le bilan du Québec s’explique aussi par une plus grande justice sociale, ce que le chercheur de l’Université de Montréal Marc Ouimet a constaté dans cette étude qui se poursuit avec d’autres chercheurs ailleurs dans le monde (L’actualité, 15 octobre 2012, page 16).

Espérons que nos voisins américains finiront par faire l’exercice de comparaison entre ce qui se passe chez eux et ailleurs dans le monde. Dans le cinéma américain, on peut voir des milliers de morts violentes, mais jamais on ne permettra que le public voie un sein nu ! Il y a de quoi être inquiet, si jamais ce pays tournait politiquement vers l’extrême droite, avec plus de 300 millions d’armes en circulation.


André Mainguy - Longueuil, le 9 avril 2013

À voir en vidéo