Lettre - Le jeu des points

Moins 10 millions pour le manque absolu de compassion envers des gens que la vie n’a pas favorisés. Je pense aux personnes au soir d’une vie qui sera écourtée, car c’est ce qui arrive aux gens pauvres, et aux enfants qui ont eu la malchance de naître dans une famille qui sera encore plus démunie.


Moins 5 millions pour le manque de cohérence. À quoi sert la Loi contre la pauvreté et l’exclusion sociale, pourtant votée à l’unanimité par l’Assemblée nationale ? Avons-nous le même projet de société que le gouvernement Harper avec ses coupes à l’assurance-emploi ?


Moins 3 millions pour l’ignorance des données de la science. La pauvreté rend malade, coûte cher au système de santé et de services sociaux, la pauvreté dans la petite enfance a des répercussions à très long terme, affamer les gens n’est pas une mesure efficace pour augmenter l’employabilité, et j’en passe…


Moins 1 million pour avoir misé sur le mauvais modèle. Quelle économie voulons-nous ? Une économie de pays du Sud (et encore, la plupart veulent se développer autrement…), basée sur une main-d’oeuvre à bas coût, ou une économie du savoir ?


Le compte y est pour les 19 millions de coupes et, par mesure de précaution, j’en enlève encore quelques millions supplémentaires pour ne pas avoir remarqué que Montréal regorge d’immigrants scolarisés qui ne demandent qu’à travailler, comme beaucoup d’assistés sociaux qui se butent aux préjugés des employeurs. Il n’est jamais trop tard pour défaire ce qui a été mal fait. Au nom d’une société que nous voulons plus solidaire.


À voir en vidéo