Lettre - Retour sur terre

Marc Garneau, l’ex-astronaute, avait-il visé trop haut dans la voûte céleste du PLC ? Si on observe la tendance dans la course à la chefferie, on constate que Justin Trudeau s’avère le seul soleil qui brille, cela sans être « knock-out » dans l’arène politique. M. Garneau n’y aura vu que des étoiles dans une orbite qui tournait en rond. Tout au long de la course, Justin Trudeau a facilement augmenté l’écart ou l’espace béant entre lui et ses poursuivants essoufflés.


En rejoignant le clan Trudeau, Garneau utilise une piste d’atterrissage qui lui permettra de poursuivre sa carrière et surtout d’obtenir, ultérieurement, un poste de ministre, si le PLC reprend le pouvoir, bien sûr. L’image de l’unité dans l’équipage est primordiale dans un parti. Par contre, Marc Garneau profitera lors de sa retraite d’un parachute doré, carrières militaire et politique combinées, pour observer les étoiles dans le firmament politique.

À voir en vidéo