Lettre - Vivement des candidatures de femmes au poste de maire de Montréal!

Vivement que tous les partis municipaux de Montréal créent des listes de candidates pour les prochaines élections et que notre prochain maire soit une femme, quel que soit le parti gagnant !


Les femmes présentent plusieurs avantages, et particulièrement dans la situation actuelle : en effet, elles ne font pas partie de ceux qui dirigent la collusion et la corruption ou qui en profitent; elles font partie de la solution. Elles ont pour la plupart une grande expérience du travail communautaire ; elles tiennent compte de l’avis des membres de la communauté ; elles ont de l’empathie, beaucoup plus que la plupart des « cheufs » et des « p’tits boss » qu’on voit à l’oeuvre présentement.


Des suggestions ? Déjà, il y a Louise Harel, qui a toute l’expérience nécessaire et qui bénéficie d’une grande réputation d’honnêteté. Il y a Chantal Rouleau, la première parmi les élus municipaux à avoir alerté le public sur la présence de la mafia dans les contrats de construction municipaux ; Annie Samson et, chez les plus jeunes, Elsie Lefebvre. Il y a des gestionnaires impeccables et visionnaires qui ont fait leurs preuves dans des dossiers montréalais très importants : Lise Bissonnette, Isabelle Hudon, Louise Roy. De plus, toutes ces femmes ont un intérêt marqué pour les arts et la culture, la promotion des femmes, l’aide aux démunis et la mise en valeur de l’environnement. Que demander de plus ? C’est le moment de changer la façon de faire de la politique, convainquons ces femmes de se présenter, apportons-leur notre appui, et Montréal retrouvera son caractère dynamique, joyeux, compatissant et inventif. (Oh et… Sheila Fraser, où êtes-vous ?)


***

Lucette Lupien - Le 7 mars 2013

À voir en vidéo