Lettre - Vivement des candidatures de femmes au poste de maire de Montréal!

Vivement que tous les partis municipaux de Montréal créent des listes de candidates pour les prochaines élections et que notre prochain maire soit une femme, quel que soit le parti gagnant !


Les femmes présentent plusieurs avantages, et particulièrement dans la situation actuelle : en effet, elles ne font pas partie de ceux qui dirigent la collusion et la corruption ou qui en profitent; elles font partie de la solution. Elles ont pour la plupart une grande expérience du travail communautaire ; elles tiennent compte de l’avis des membres de la communauté ; elles ont de l’empathie, beaucoup plus que la plupart des « cheufs » et des « p’tits boss » qu’on voit à l’oeuvre présentement.


Des suggestions ? Déjà, il y a Louise Harel, qui a toute l’expérience nécessaire et qui bénéficie d’une grande réputation d’honnêteté. Il y a Chantal Rouleau, la première parmi les élus municipaux à avoir alerté le public sur la présence de la mafia dans les contrats de construction municipaux ; Annie Samson et, chez les plus jeunes, Elsie Lefebvre. Il y a des gestionnaires impeccables et visionnaires qui ont fait leurs preuves dans des dossiers montréalais très importants : Lise Bissonnette, Isabelle Hudon, Louise Roy. De plus, toutes ces femmes ont un intérêt marqué pour les arts et la culture, la promotion des femmes, l’aide aux démunis et la mise en valeur de l’environnement. Que demander de plus ? C’est le moment de changer la façon de faire de la politique, convainquons ces femmes de se présenter, apportons-leur notre appui, et Montréal retrouvera son caractère dynamique, joyeux, compatissant et inventif. (Oh et… Sheila Fraser, où êtes-vous ?)


***

Lucette Lupien - Le 7 mars 2013

6 commentaires
  • Sylvain Auclair - Abonné 11 mars 2013 08 h 15

    Quant à madame Harel

    Elle a de la chance: la commission Charbonneau n'a pas le mandat de remonter à l'époque où son parti était au pouvoir!

    • Jean-Marie Francoeur - Inscrit 11 mars 2013 13 h 56

      C'est déjà fait. Le cas de Benoît Labonté a déjà été analysé.

  • Pier-Paul Micheletti - Inscrit 11 mars 2013 10 h 07

    Sexiste mme Lupien?

    Il me semble que ce type de commentaire sexiste comme quoi la vertue et les bonnes idées n'appartiendrait qu'au femmes fait honte au femmes modernes qui se disent les égaux de l'homme. Je n'ai vraiment rien contre les femmes qui se présentent en politiques et je les encourage à prendre plus de place, tout comme vous, mais je trouve votre opinion très rétrograde.

    Des exemples de femmes ultra-carriéristes, corrompues et criminelles sont facilement trouvable. Même qu'il est prouvé qu'elles sont des criminelles beaucoup plus réfléchies que les hommes, en exemple, les meurtres faites par des femmes sont habituellement plus sophistiqués que ceux fait par des hommes.

    Même mère Thérésa n'était pas si sainte que ça il semblerait:
    http://voir.ca/daniel-baril/2013/02/23/mere-teresa

  • Michel Gagnon - Inscrit 11 mars 2013 10 h 20

    Empathie!!!

    J'aimerais bien le matricule 728 comme candidate au poste de maire. Elle a sûrement de l'empathie, parce que c'est une femme, n'est-ce pas?
    Je veux simplement démontrer, par l'absurde, qu'il est dangereux de généraliser des qualités, ou des défauts, en fonction du sexe de la personne. La réalité, l'histoire, l'actualité, nous a suffisemment démontré que les femmes, lorsqu'elles en ont l'opportunité, sont aussi capables que les hommes de manque de compassion, de fraude, d'abus de pouvoir, de corruption. L'honnêteté n'a rien à voir avec le sexe de la personne.

  • Solange Bolduc - Inscrite 11 mars 2013 10 h 55

    D'accord pour une mairesse à Montréal, mais le choix devra être parciminieux !de

    Si j'avais à en choisir , mon vote irait soit à ELsie Lefebvre ou à Lise Bissonnette, de générations différentes, mais combien remarquables sont ces femmes, et quelle intelligence et sensibilité !

    J'aime bien Mme Harel, mais je crois qu'elle devrait céder sa place à une autre femme :elle a fait son temps ! Tant qu'à Mme Anie Samson, je crois qu'elle a des partis prix qui n'en font pas une candidate assez crédible, à mes yeux ! Je n'ai pas vraiment confiance en elle !

  • Julie Bouchard - Abonnée 11 mars 2013 20 h 02

    Grosse fatigue

    Comme elle a la vie longue, cette idée que les femmes seraient plus vertueuses que les hommes. Il est vrai que loin du pouvoir, il est facile d'être vertueux. C'est plus compliqué lorsque le pouvoir se pointe le bout du nez. La femme d'Assad ne pourrait-elle pas nous expliquer la différence? On pourrait aussi demander a Mme Marcos. Ou encore a toutes ces femmes de "pouvoir" qui méprisent leur secrétaire et font tout pour faire oublier qu'elles sont des femmes?