Lettre - Un concile après le conclave!

Le conclave débutera dans quelques jours. Que faut-il en espérer ? Moi, j’espère qu’un vent de renouveau soufflera sur l’Église. J’espère que l’Esprit-Saint saura éclairer nos cardinaux et nous surprendre toutes et tous. J’espère qu’à l’instar de Jean XXIII, qui trois mois seulement après son élection en 1958 annonça la tenue d’un concile, le nouveau pape aura la même inspiration.

J’invite toutes les féministes, humanistes et autres citoyens du monde à faire converger leurs prières et leurs pensées vers Rome, afin que la lumière soit. Si la conjoncture mondiale des années 1950 appelait la tenue d’un concile pour réformer l’Église, cela est tout aussi approprié en ce début de XXIe siècle. La foi déplace les montagnes, alors je vous invite à croire à la possibilité d’un grand renouveau de cette Église qui a besoin d’un souffle audacieux.


Puisse l’élection d’un nouveau pape être l’élément déclencheur d’une réforme en profondeur de cette Église.

À voir en vidéo