Lettre - Itinérance: Québec n’abandonne pas l’aide au logement!

Le texte Itinérance. Québec abandonne la formule « logement d’abord », paru en une du Devoir le vendredi 22 février, nécessite quelques correctifs :

1. C’est le gouvernement fédéral qui a financé et imposé le programme Projet chez soi ; donc, dire que Québec abandonne ce projet est inexact. L’enjeu du caractère temporaire qu’apporte ce programme, qui privilégie une forme d’aide passant par le logement privé et affirme la primauté de ce modèle, avait été soulevé au départ par plusieurs, dont le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM). Par ailleurs, comme l’article le précise, il y a prolongation et transition en vue pour Projet chez soi.


2. Le gouvernement du Québec soutient depuis plus de 25 ans le développement de logements sociaux avec appui communautaire pour des personnes en situation ou à risque d’itinérance. À Montréal, une centaine de logements se rajoutent chaque année, réalisés par des refuges, des ressources d’hébergement, des OSBL de logement, des Auberges du coeur et d’autres organismes du milieu. C’est insuffisant, mais important, et cela apporte des réponses permanentes, moins coûteuses à long terme que l’aide privée.


Québec et la Ville, grâce au programme de logement social AccèsLogis, et dans une moindre mesure le fédéral, avec la Stratégie de partenariats de lutte contre l’itinérance, continuent à soutenir ce développement et doivent le faire davantage.


Le gouvernement du Québec, tant sous les péquistes que sous les libéraux, est le seul au Canada qui apporte un soutien au développement du logement social depuis le retrait du fédéral en 1994. Il faut s’en réjouir et faire plus dans cette voie pour prévenir et réduire l’itinérance, partout au Québec.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.