Lettre - Stephen Harper, le croisé

Je me méfie de ces apôtres zélés comme Stephen Harper qui se croient investis d’une mission sacrée : « promouvoir la tolérance religieuse partout sur la planète », quel programme ! Il faut au contraire promouvoir la liberté de pensée, la liberté de conscience et la liberté de ne croire lucidement à aucun mythe religieux.


Notre croisé moderne se portera-t-il à la défense des libres penseurs, et des athées qui luttent courageusement dans bien des pays contre l’obscurantisme et revendiquent la liberté de ne pas croire ? Quel cas fera-t-il de la laïcité ? L’« ambassadeur » catholique Andrew Bennett, nommé à la tête du nouveau Bureau de la liberté de religion, ira-t-il dire au maire Tremblay de mettre fin aux prières au Conseil municipal de sa ville ou, au contraire, encouragera-t-il ce genre de pratiques en invoquant la « tolérance religieuse » dont chacun doit faire preuve ?


En créant cet organisme à vocation religieuse, les conservateurs ouvrent une boîte de Pandore et bafouent du même coup le principe de la séparation de l’État et des religions. Bel exemple de confusion des genres et de dépense inutile.

À voir en vidéo