Lettre - Une hécatombe se prépare au Québec

Dans le jugement de Lola contre Éric, une hécatombe se préparait au Québec. Heureusement que la Cour suprême du Canada a débouté les revendications plutôt dévalisatrices de Lola.


Imaginez un instant qu’un jeune homme de 18 ou 20 ans aille demeurer avec sa blonde. Deux ans plus tard, comme c’est souvent le cas, ils se séparent. Le juge ordonne une pension alimentaire que le jeune homme doit payer à vie à son ex-blonde. Le jeune homme se refait une blonde deux ans plus tard. Il a maintenant 22 ou 24 ans. Leur vie commune dure cette fois trois ans. De nouveau, le juge ordonne une autre pension alimentaire pour sa deuxième ex-blonde pour cette fois une période de 25 ans ferme. À 24 ans, la vie du jeune homme est foutue. On aurait enterré plusieurs jeunes hommes lorsque leur vie commence à peine.


A-t-on encore droit à l’erreur au Québec et même pourrait-on dire à jouir paisiblement de notre vie ? On a frôlé l’hécatombe de nos jeunes hommes qui croient encore en l’amour. Cela aurait été et pourrait être pire que le nombre de morts en Afghanistan.


Le problème n’est cependant pas terminé, car les féministes demandent maintenant au provincial de défaire le jugement de la Cour suprême du Canada et de légiférer en matière de vie commune au Québec. L’hécatombe des féministes et des caprices féministes va se poursuivre.


Aux Cléopâtres de ce monde, je dis en tant que femme : soumettre des hommes à l’esclavage, ce n’est pas bien. Il n’y a plus aucun amour dans des relations de ce genre. Elles sont devenues des relations d’affaires frauduleuses.


***

Jocelyne Dumont - Lévis, le 25 janvier 2013

À voir en vidéo