Lettre - Arrêtons de faire les clowns

La nouvelle que personne n’avait envisagée est tombée comme une bombe : le Cirque du Soleil doit se résoudre à supprimer quelques centaines d’emplois, à réorganiser ses priorités, à évaluer sa rentabilité sous un autre jour…

Le Cirque du Soleil, notre fierté québécoise, est ébranlé dans cette épreuve humaine et la tempête médiatique qui s’ensuit. En échange de toutes les fois où nous avons été fiers collectivement du rayonnement et des nombreux succès du Cirque, il nous revient aujourd’hui de démontrer notre solidarité et notre confiance à Guy Laliberté et à toute son équipe.


Je ne comprends pas donc la réaction ultra-négative de beaucoup de gens qui s’en prennent à Guy Laliberté en lui reprochant de faire des mises à pied alors qu’il a une fortune personnelle considérable ! Puis-je rappeler que Guy Laliberté a commencé au bas de l’échelle et qu’il est arrivé au sommet en montant les marches l’une après l’autre, dans des circonstances pas toujours favorables ? Il a cru en son rêve, en son grand talent et en celui de son équipe malgré un chemin rempli de préjugés et de défis de taille, avec détermination et créativité. Même quand nous lui avons fermé les portes en refusant de le seconder dans son projet audacieux de spectacle permanent au Québec, il a gardé la tête haute sans jamais renier ses origines et surtout sans jamais nous garder rancune.


S’il est vrai que plus de 400 personnes se retrouveront sans emploi, n’oublions pas le nombre d’emplois qu’il a créés durant toutes ces années, les retombées économiques dont nous avons collectivement bénéficié, l’apport économique et culturel de son entreprise qui fait rayonner le Québec sur la scène internationale…

À voir en vidéo