Lettre - Dès la première infraction

La Cour suprême décide d’être plus sévère en accordant le droit de confiscation du véhicule d’un récidiviste en matière d’alcool au volant. Cela représente un net progrès, car cette sanction est très incitative, pour ne pas dire dissuasive, à ne pas conduire ivre au volant.

Ajoutons, par ailleurs, qu’il n’y a jamais assez de progrès dans ce domaine, car le véhicule devient une arme à tuer, rien de moins. À mon sens, la véritable offensive efficace serait de confisquer le véhicule dès la première infraction, lors de laquelle un fêtard peut tuer deux ou trois personnes. Il y penserait à deux fois avant de prendre le volant avec un taux d’alcool élevé. Après tout, on n’incarcère pas un criminel uniquement après son quatrième meurtre !

À voir en vidéo