Lettre - L’Expo 67 ou le parc Belmont?

Très heureux de constater que dans la première page du cahier Culture du Devoir du samedi 15 décembre une « nouvelle loi sort le patrimoine québécois de ses ornières ». Moins heureux cependant des illustrations représentant l’Expo 67 : une mauvaise photo des îles qu’on peine à identifier, et surtout, une calotte, genre parc Belmont des années trente, portant fièrement Expo 67 et son thème. L’Exposition universelle et internationale de 1967 mérite plus que cela. C’est la deuxième exposition de cette catégorie à être acceptée par le Bureau international des expositions depuis sa fondation en 1928, la première étant celle de Bruxelles en 1958, et donc la première hors de l’Europe.


Entre « les bagels et les canots à glace », l’article du Devoir sur le patrimoine québécois contient heureusement une citation de Dinu Bumbaru d’Héritage Montréal : « […] ce marqueur historique (l’Expo 67) fait écho à la Révolution tranquille tout en restant fortement ancré dans l’imaginaire d’aujourd’hui, avec ses repères physiques encore présents dans le paysage ».


Une fondation a été créée il y a quelques années pour commémorer cet événement historique. […] Composée de bénévoles et d’anciens de l’Expo même, la Fondation maintient une présence informatique sur l’actualité à expo67.org. La Fondation répond volontiers à toute demande de précision sur l’Expo, de la part des médias particulièrement et des personnes intéressées à préciser tel ou tel point.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.