cache information close 

Lettre - SNC-Lavalin intéressée par Gentilly-2?

Lorsque le chef intérimaire du PLQ, M. Jean-Marc Fournier, parle en faveur de la réfection de la centrale nucléaire de Gentilly-2, il devrait prendre un peu de recul et conserver une petite réserve, vu qu’il a occupé un poste de vice-président de SNC-Lavalin, avant d’être rappelé par Jean Charest, alors que son gouvernement connaissait une série de départs au sein de ses ministres.

Pour les gens du milieu, on sait tous et toutes que SNC-Lavalin convoite la réfection de Gentilly-2. Pour le moment, c’est le p.-d.g. d’Hydro-Québec qui s’est prononcé contre l’offre de SNC-Lavalin, et il s’est expliqué sur le sujet, ce sont eux qui étaient à Point Lepreau. Qui est le mieux placé que le p.-d.g. d’Hydro-Québec pour répondre à une question d’intérêt public ?

5 commentaires
  • F. Georges Gilbert - Inscrit 9 octobre 2012 08 h 13

    Le mieux placé également

    pour déclarer(Ce n'est pas la firme à qui je confierais beaucoup beaucoup de responsabilité.T.Vandal.) Et M.Fournier devrait se garder une petite gêne concernant d'autres dossiers..Celui de'l'Ilôt Voyageur' un exemple éloquent et choquant,d'un désastre financier, se chiffrant par centaines de millions.Alors, pour le savoir faire libéral, on repassera..

  • Charles F. * Doublon M.c. * Labrecque - Inscrit 9 octobre 2012 09 h 03

    Un autre,

    Un autre contre tout, il semble oublier que se sont en majorité 7000 québécois haut-salariés qui œuvrent chez la Groupe-Lavalin et que nous devons faire attention pour ne pas perdre cette entreprise de haut-savoir. Nous savons tous que le déménagement est facile de nos jours surtout qu'elle possède déjà des bureaux de grandes envergure ailleurs au pays.

    • Sylvain Lavoie - Inscrit 9 octobre 2012 21 h 55

      C'est ça, 7000 haut-salariés payés pour des contrats publics à même les deniers publics...C'est facile être un «riche» dans ces conditions. Peut-être que leur départ coûterait moins cher au trésor public.

  • Pierre Lemelin - Inscrit 9 octobre 2012 11 h 28

    Assez de partisannerie s.v.p.

    Que ce soit Monsieur Fournier ou n'importe qui d'autre, la réfection de Gentilly 2 m'apparaît comme un gouffre financier dont on n'a vraiment pas besoin. Combien de fois faudra-t-il répéter que nous n'avons pas besoin de l'énergie coûteuse produite par cette centrale coûteuse et polluante. Nous avons des surplus d'énergie électrique. Nous achetons déjà l'électricité produite en cogénération par des entreprises comme Résolu et à chaque année on fait ainsi cadeau de plus de 100 millions aux actionnaires de ces entreprises pour une énergie dont nous n'avons pas besoin. Assez, c'est assez!

  • J-Paul Thivierge - Abonné 10 octobre 2012 13 h 35

    Subvention couteuse et inutile

    Faire la réfection de G2 et produire pendant 25 ans pour ensuite fermer déclasser et démanteler c'est subventionner 2 M$ par jour pendant 25 ans pour maintenir en vie artificiellement une source d'énergie trop couteus et polluante, c'est subventionner des emplois en Mauricie qui pourraient faire d'autres projets innovateurs et ayant plus d'avenir qu'un CANDU 6 ; une technologie en fin de vie mondialement.