Lettre - Merci les États-Unis, désolé l’OMVQ

Le 15 avril 2012, l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec (OMVQ) s’inquiétait des compressions fédérales dans l’inspection des aliments. Le communiqué publié pour l’occasion dénonçait la mise à pied d’une centaine d’inspecteurs à l’Agence canadienne d’inspection des aliments par le gouvernement fédéral. L’organisme avait peur que d’autres crises comme celle de la listériose de 2008 arrivent.

Par chance, des membres du service d’inspection alimentaire de la U.S. Drug Authority ont pu détecter la présence de la bactérie E. coli dans des viandes provenant de l’usine albertaine de XL Foods le 3 septembre dernier. Si l’OMVQ avait été écouté, le plus grand rappel d’aliments de l’histoire du Canada aurait peut-être été évité. C’est maintenant les États-Unis qui empêchent les Canadiens de s’empoisonner !

À voir en vidéo