Lettre - MM. Philip et Turp sur le multilinguisme

Vous parlez devant des Québécois. Offrez le message dont nous avons besoin. Il ne faut pas nous prêcher le multilinguisme officiel, ni le bilinguisme officiel. Vous gaspillez votre temps et notre attention en évoquant le détestable multiculturalisme à la Trudeau. Pensez aux Québécois d’abord (« Les copains d’abord »), Français et Québécois, de part et d’autre de la grande mare, l’Atlantique Nord, le français étant là pour nous unir.


Il faut avoir le courage de nous dire - aux Français aussi - d’apprendre à vivre en français uniquement, pas en bilingue, dans la vie quotidienne sous toutes ses formes : commerciale, financière, comme universitaire et étudiante. Il faut avoir le courage de le dire à nos élites scientifiques, qui reçoivent des prix Nobel, des prix de l’Académie française, des Prix du Québec, pour des recherches publiées en anglais, ce qui ridiculise à la fois la France, le Québec et dévalue devant le monde entier la langue française, devant les anglophones qui ne s’en plaignent pas comme devant les francophiles imperturbables de tous les continents, et surtout devant les gouvernants et les concitoyens.


C’est là, depuis 1979, la thèse de la LISULF, Ligue internationale des scientifiques pour l’usage de la langue française.


Du haut de cette chaire qu’est aujourd’hui le FMLF2012, aurez-vous ce courage ?


Alors, je vous invite à reprendre votre discours.


***
 

Pierre Demers, Physicien, ancien collaborateur de Frédéric Joliot-Curie, président de la LISULF 26VI2012 - Le 26 juin 2012

À voir en vidéo