Lettres - Pitoyable démonstration de la ministre

Line Beauchamp était visiblement très mal à l'aise à l'émission Tout le monde en parle diffusée dimanche soir. Son sourire légendaire était beaucoup plus crispé que d'habitude et elle avait si peu d'arguments pour justifier l'inflexibilité du gouvernement qu'elle en bafouillait. En fait, ce qui est ressorti, c'est qu'elle entretient une vendetta personnelle envers le leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois qu'elle accuse d'être responsable d'une occupation de son bureau de comté, au cours de laquelle les lunettes de sa secrétaire auraient été cassées!

C'est faible comme prétexte pour refuser de rencontrer les étudiants. Mais c'est aussi irresponsable, car cela signifie que l'affrontement actuel et le mépris — de plus en plus mal perçu par la population — que le gouvernement affiche à l'égard des étudiants, découlent avant tout d'une antipathie personnelle. Il est clair que madame la ministre n'a pas l'étoffe nécessaire pour occuper ce poste.

***

Christian Feuillette - Montréal, le 19 mars 2012
6 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 20 mars 2012 07 h 54

    Le sourire

    Madame la ministre de l'éducation annonce avec le sourire qu'elle restreint l'accès à l'éducation supérieure.
    Allô, plusieurs contribuables ne sont pas d'accord avec cette action.

  • celljack - Inscrit 20 mars 2012 08 h 25

    Une foule organisée

    http://www.youtube.com/watch?v=qfPuyf9CNp8

    Au début de l'entrevue, ils disent que cette participation à l'émission d'était pas annoncée.

    Pourtant, on peut voir tout au long de l'entrevue un jeune avec les lunettes et un gilet noir derrière Beauchamp il fait parti des jeunes libéraux: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/200

    Manifestement, les libéraux se sont assurés que de nombreux jeunes libéraux assistent à l'émission pour avoir le plus d'applaudissements possible dans la foule. Ils voulaient certainement donner l'impression à l'auditoire que la minstre avait des appuis "du Peuple" alors qu'en fait ce sont des partisans notoires et que la forte majorité du Québec est en désaccord avec elle.

  • Bernard Dupuis - Abonné 20 mars 2012 10 h 39

    Notre jeunesse

    En effet, rarement a-t-on vu un tel mépris de notre jeunesse depuis les beaux jours de Camille Samson et de Réal Caouette. Au moins ces deux-là n'avaient pas atteint le pouvoir. Ils pouvaient être considérés comme de vieux croulants dépassés. Toutefois, ce qu'il y a d'inquiétant, c'est que la ministre fait partie de la génération x qui s'attaque déjà à la génération y. De plus, dans les officines libérales, elle est considérée comme la future chef du parti. Le mépris n'aura pas qu'un temps...

    Bernard Dupuis, Berthierville

    • Luc Fortin - Inscrit 20 mars 2012 13 h 04

      Elle chef du PLQ?! Quand on sera convaincu au PLQ d'aller tout droit vers l'opposition?

  • NickGP - Inscrit 21 mars 2012 09 h 37

    Aucun problème

    Comme apparemment l'argent que dépense le gouvernement Charest ne viens apparemment pas des contribuables, à qui on demande donc de payer sa "juste part" en plus de payer déjà la totalité du montant avec ses impôts, alors il n'y a plus aucun problème:

    J'accèpte la générosité de ce gouvernement qui est prêt à payer 80% de mes études de sa propre poche sans jamais me demander de payer une seule cenne d'impôt par la suite. Prochaine fois que Revenu Canada m'appelle, je n'ai qu'à leur dire "hey, j'ai déjà payé ma juste part!"