Lettres - Un Bye Bye 2011 dénigrant

Le Bye Bye 2011 est une émission qui a été écoutée par un public de millions de spectateurs, même à l'extérieur du Québec. Or, cette émission a exhibé le peuple québécois comme étant un peuple de sacreurs. Belle réputation qu'on se donne n'est-ce pas? C'était choquant de constater que, dans la plupart des tableaux présentés, on se forçait de façon évidente pour imiter le «gros cave» et ses trop nombreux semblables humoristes, ce gros cave qu'on a récemment consacré en honorant ses bordées de sacres d'un trophée «artistique».

Depuis plus cinq ans, nous finissons par être dégoûtés d'écouter des émissions québécoises, surtout les téléromans sans exception, où le sacre est roi. C'est uniquement pour une question de profits, nous dit-on puisque «le sacre est rentable». Est-ce la seule marque de commerce qu'on a trouvée pour rentabiliser nos émissions télévisuelles? Y a-t-il un autre peuple aussi complaisant qui se dénigre aussi facilement sans réagir? Pensez-y sérieusement et protestez comme moi. Heureusement que nous avons encore nos médias écrits, comme Le Devoir, qui se respectent.

***

Jean-Marie Dubois - Sherbrooke, le 4 janvier 2012

À voir en vidéo