Lettres - Le volcan couve

Fascinant comme l'actualité peut changer vite! Il y a peu, le mouvement Occupy «occupait» tout le devant de la scène et cela avait duré un bon mois. Plusieurs analystes y voyaient un profond mouvement de contestation qui allait prendre une ampleur comparable à celle de la révolution de mai 68. Une dizaine de jours après le démantèlement des derniers campements, on dirait que plus personne ne veut en parler et, avec la frénésie des achats de Noël, les indignés sont perçus comme de simples rabat-joie.

Pourtant, une fois l'accalmie du temps des Fêtes passée, la crise, on le sait, va reprendre de plus belle. Les colères et les frustrations vont continuer de s'accumuler, et le feu va couver sous les cendres. La tente, ou le tipi, des indignés n'est peut-être que le pic d'une pyramide, qui semble monolithique et inoffensive pour l'instant, mais peut très bien se transformer un jour en volcan et tout balayer dans son débordement.

***

Christian Feuillette - Montréal, le 6 décembre 2011

À voir en vidéo