Lettres - Le PQ à côté de ses pompes

Le PQ a perdu cette capacité à faire rêver, à faire rêver d'un pays. Pourquoi le PQ se montre-t-il toujours aussi discret sur les questions de la République?

Une République, oui, à rompre nos liens avec la monarchie britannique; une République, vouée au bonheur de ses citoyens, au contrôle des richesses de son territoire, à leur exploitation, à leur transformation et à leur mise en valeur dans le respect des principes du développement durable. Une République moderne, à l'écoute de ses citoyens dans toutes leurs diversités et dans le respect des règles établies en matière d'égalité et de liberté. Une République qui table sur les principes de laïcité, de coopération et qui oeuvre à développer de nouveaux modèles de gestion où les citoyens se sentent partie prenante des processus décisionnels, et non plus victimes de cette clique de corbeaux et de vautours qui sapent les fondements de notre belle démocratie.

***

Daniel Côté - Montréal, le 27 octobre 2011

À voir en vidéo