Lettres - Goliath a gagné !

Hélas, trois fois hélas! Ce fut une lutte courageuse, mais aujourd'hui, après trois ans de procédures judiciaires, Écosociété a finalement dû baisser pavillon devant la multinationale des mines Barrick Gold.

Pour avoir osé publier le livre Noir Canada, la petite maison d'édition montréalaise se voit contrainte, au terme d'une entente (triste euphémisme) survenue entre les deux parties, de cesser la publication de ce livre et à verser, en guise de dédommagement, un «montant significatif» à la compagnie milliardaire canadienne.

Sur son site Internet, Écosociété se décrit comme «une maison d'édition qui publie des essais critiques porteurs de débats publics et de changement social». Brûlot dirigé contre les pratiques condamnables des minières canadiennes, Barrick en tête, Noir Canada met au jour, preuves à l'appui, les innombrables abus perpétrés par ces dernières en Afrique. Aujourd'hui, Goliath a gagné.

Le retrait du livre, de même que les déboires d'Écosociété, dont la survie paraît douteuse à la suite de cette inégale bataille juridique, nous rappellent qu'il y a encore aujourd'hui un prix à payer pour s'en prendre aux puissants peu scrupuleux de ce monde, soucieux de préserver leur impunité et leurs profits. Il est déplorable que la liberté d'expression et le désir de justice sociale soient toujours confrontés à une telle censure.

***

Christophe Cloutier - Québec, le 19 octobre 2011
 
5 commentaires
  • Citoyen cynique - Inscrit 20 octobre 2011 05 h 57

    Justice?

    Encore une fois, le système juridique est au solde des puissants.

  • lensemble - Inscrit 20 octobre 2011 07 h 12

    Le phénix


    J'ai ce vers d'Éluard en tête: "Et nous voici plus bas et plus haut que jamais".

    Par une étrange transsubstantiation, le livre renaît de ses cendres de "papier".

    NOIR CANADA - Pillage, corruption et criminalité en Afrique.rar

  • Andre Lemay - Inscrit 20 octobre 2011 08 h 40

    @lendemble

    Merci pour le lien. Toutefois, comme il n'est pas complet en ce sens que le nom du site où on peut retrouver le résultat de cette transsubtantiation n'apparait pas, je n'ai pas me rendre où il est disponible.
    Si vous aviez l'amabilité de donner le lien au complet, je suis certain que d'autre qui, avec moi, faisons partie de l'ensemble des gens intéressés par le sujet, sauraient apprécier.
    Merci

  • plan sud - Inscrit 20 octobre 2011 09 h 15

    OWS

    C'est pourquoi OWS a tant causes. Énormément de cause, toujours les mêmes coupables. Il en va des procès, comme des commission...

  • Étienne Paquet Moisan - Inscrit 5 mars 2012 12 h 34

    Respect

    Exellente analyse, monsieur Cloutier.