Lettres - Mieux reçus à Burlington qu'à Ottawa

Pour rappeler l'héritage francophone du Vermont, aux États-Unis unilingues anglais, le conseil municipal de Burlington, la ville la plus importante de l'État limitrophe au Québec, vient d'adopter une résolution destinée à y renforcer la présence du français. Tout particulièrement, on se propose d'accueillir les touristes québécois en français.

Quand je pense qu'au même moment le Bureau du commissaire fédéral aux langues officielles se propose d'enquêter sur la piètre offre de service en français à Ottawa, la capitale de notre beau Canada prétendument bilingue. Paradoxal!

***

Sylvio Le Blanc - Montréal, le 10 août 2011

À voir en vidéo