Lettres - Le Parti québécois manque de substance

Le 27 mars 2011, Jacques Parizeau avait posé un tas de questions de fond sur les tenants et les aboutissants de la souveraineté.

Les temps ont changé en effet et le Parti québécois doit être capable de répondre à des questions de grande politique moderne pour convaincre les Québécois qu'il a l'envergure d'un parti national et que la nation possède toujours des vertus incontournables dans un monde qui se mondialise. Cette grande politique serait aussi une préparation essentielle avant de penser à faire un référendum. Mais la surprise est que le Parti québécois est toujours dénué de toute pensée profonde et qu'il semble surtout absolument incapable de le faire. Les problèmes de géopolitique lui passent par-dessus la tête. Le Parti québécois est devenu une Union nationale désuète.

***

Michel Magnant - Montréal, le 20 juillet 2011

À voir en vidéo