Lettres - «Ils sont fous ces adultes»

Les adultes veulent que nous marchions avant l'âge d'un an et nous empêchent de courir quand il y a de la visite. Ils font tout pour que nous parlions très jeunes et à l'adolescence, on nous demande de nous taire. Ils nous inscrivent à des cours de musique, mais ne veulent pas nous voir devenir des artistes. Ils rêvent que nous devenions des chercheurs, mais nous interdisent d'amener des grenouilles à la maison.

On nous enseigne à affirmer notre différence, mais on ne veut pas de nos cheveux bleus. Ils nous donnent tous les torts au volant et se rappellent entre eux le bon temps où ils conduisaient avec une bière entre les deux cuisses. Finalement, les adultes critiquent les jeunes pour leur manque d'engagement social et ils se critiquent de les avoir élus. Ils veulent se faire un pays, mais ne sont pas prêts à montrer au reste du monde qu'ils peuvent faire différemment... Être fiers des jeunes plutôt qu'envieux et mesquins; les encourager plutôt que de les éteindre...

***

Jacques Bujold, artiste-conférencier - Le 12 mai 2011
2 commentaires
  • Fabien Nadeau - Abonné 15 mai 2011 07 h 26

    Eh ben!

    Voilà un conférencier que je n'irai pas entendre. J'ai passé 35 ans dans l'enseignement, et j'ai entendu ces sophismes mille fois. Niveau 3e secondaire.

  • Jacques Bujold - Inscrit 17 mai 2011 18 h 17

    Bonjour M. Nadeau

    Merci pour votre commentaire.Par le mien, je ne généralise pas, j'exprime mes observations acquises pendant presque trente ans à faire du spectacle et à donner des ateliers à des enfants de tous les âges, secondaire inclus. J'ai entendu personnellement des pères d'amis de mes fils condamner tous les jeunes au volant en oubliant qu'ils avaient conduit avec une bière entre les cuisses. J'ai aussi rencontré des jeunes amoureux de la nature et de la faune se faire interdire d'amener des grenouilles à la maison...et ils ont décroché...
    Gardons à l'esprit que je ne généralise pas.
    Mettons-nous à la place de l'enfant qui doit faire des spectacles à la visite ( parler, marcher...) pour montrer à quel point il est avancé pour son âge. Pour cet enfant, lorsqu'il grandit, cette même visite demeure ses spectateurs et ils cherchent à s'exprimer...trop tard, il est devenu grand et tout à coup il dérange, et contre plus s'il a les cheveux en pic et bleus. Merci encore de m'avoir permis de réfléchir à la pertinence de mes propos. Au plaisir, Jacques Bujold