Lettres - La mort subite

Le Bloc québécois est né dans la foulée des infructueux accords du lac Meech. Son but était de promouvoir la souveraineté du Québec et, après un référendum gagnant, d'aider à sa réalisation. Sa vie, espérait-on, serait brève. Les Québécois en ont décidé autrement et leur indécision sur la question nationale a placé le Bloc dans une position de plus en plus inconfortable.

Plutôt que lui imposer une agonie plus ou moins longue, les Québécois l'ont gratifié d'une mort subite. Le mieux est d'en prendre acte et de tourner la page. Car un nouveau chapitre commence. Un chapitre où il n'y aura plus personne à Ottawa pour «parler Québec», comme pouvait le faire le Bloc. Les députés québécois du NPD, comme ceux des autres partis fédéralistes, devront insérer leur discours dans le cadre de politiques nationales canadiennes. Comme toute opposition officielle, le NPD cherchera désormais à former le gouvernement. Pour cela, il devra faire des gains électoraux en dehors du Québec, où il a déjà fait le plein des voix. Il devra «parler Canada»: comment ses députés du Québec, majoritaires au caucus, réagiront-ils? Et les Québécois, qui entendront de moins en moins prononcer le nom du Québec au parlement fédéral et n'auront plus personne pour y faire valoir les positions de l'Assemblée nationale, se sentiront-ils trahis? Histoire à suivre...

Par ailleurs, je voudrais exprimer toute mon admiration et ma reconnaissance au Bloc québécois, à son chef, à tous ses députés, actuels et anciens, et à tous ses militants pour l'énorme travail fait en faveur de la souveraineté et du développement du Québec. Leur apport a été inestimable et on en verra toute l'importance quand, un jour que j'espère prochain, on fera l'histoire de l'accession du Québec à son indépendance.

***

Louis Bernard, le 3 mai 2011

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

4 commentaires
  • Raphaella Robitaille - Inscrite 4 mai 2011 08 h 49

    Un mauvais choix

    M. Duceppe,

    Les Québécois regrettront d'avoir suivi la vague...
    Je suis vraiment désolée de l'atttitude des électeurs qui vous ont radicalement montré la porte après 20 ans de loyaux services.Vous avez été le meilleur défenseur des intérêts du Québec et le meilleur parlementaire à Ottawa. Les Québécois veulent encore essayer de se faire entendre , d'être compris, le« beau risque» et cette fois-ci avec un leader anglophone. Encore dans l'opposition mais davantage encarcannés, les élus québécois du NPD devront suivre la ligne du parti et composer avec leurs homologues anglophones dont la plupart ne parlent pas français. Nous serons maintenant de bons fédéralistes soumis . M. Lyton ne fera pas de miracles et ses promesses seront difficiles à réaliser. Les québécois dont la plupart sont inexpérimentés devront tout apprendre et patienter sur leur désir de changement. Quels changements?
    Est-ce un vote émotif ou réfléchi? Maintenant , nous devrons compter sur M.Lyton pour diriger l'opposition à Ottawa, M. Duceppe, un des nôtres qui affirmait avec compétence et conviction nos valeurs, et qui défendait nos intérêts avec détermination est retourné dans l'ombre sans aucun regret de notre part... c'est un affront...

    M. Duceppe vous ne méritez pas ce qui vous arrive . J'espère que les québécois regretteront leur geste...

    Raphaëlla Robitaille

  • Marie-France Legault - Inscrit 4 mai 2011 10 h 13

    Monsieur Duceppe

    s'est couillonné lui-même...
    il s'est fait hara-kiri....
    les insultes, bêtises de Gérald Larose..."tous des crosseurs"
    les interventions de inappropriées de Jacques Parizeau de Pauline Marois
    ont enfin cloué le cercueil.

    Et puis entendre le même disque depuis 20 ans,
    les citoyens en ont eu marre...

    Nous savons par coeur le discours répété ad nauseam...
    Enfin c'est fini...Bravo! Depuis 1968 (ave P. Bourgault)
    que ça parle, parle, jase, jase...c'est assez.

  • Michelle Bergeron - Inscrit 4 mai 2011 15 h 08

    Trop effacé Monsieur Bernard

    Heureuse de voir votre lettre. Je me joint à vous pour la raconnaissance du travail du Bloc et qu'est ce que l'avenir nous réserve? Espérons le meilleur pour le Québec.

  • Gaétan - Abonné 4 mai 2011 22 h 13

    Je seconde les propos de Monsieur Bernard

    Cher Monsieur,

    J'ai toujours apprécié la justesse de votre pensée et de vos propos.
    Merci à nouveau pour cette réflexion éclairée.

    Gaëtan Hénault
    Montréal