Lettres - Wikileaks en grève chez Michel Chartrand

Michel Chartrand fête ses 94 ans aujourd'hui, quelque part au-delà de la Voie lactée. Comme il a toujours dit haut et fort ce qu'il pensait, et parfois plus, Wikileaks n'aurait rien à révéler de ses dires: «Je n'ai jamais joué d'autre rôle dans le mouvement syndical que celui du coryphée des tragédies grecques.

Le gars qui est dans le milieu de la place et qui dit tout haut ce que le monde pense. Je disais ce que les gars pensaient, qu'ils aient été 5 ou 5000, pour qu'ils s'aperçoivent qu'ils avaient du bon sens et que c'était leur raisonnement qui était bon.» Et, en cette période de l'année, il nous souhaiterait le bonheur en répétant: «On est né pour le bonheur et on ne peut pas le trouver autrement qu'avec l'ensemble de la société.»
3 commentaires
  • Fabien Nadeau - Abonné 21 décembre 2010 07 h 30

    Bon sang!

    Je crois moi aussi que nous sommes dus pour une cure de bon sens. J'ai l'impression que le Québec ressemble à une maison centenaire habitée par un couple presque aussi vieux. Il y a du ménage à faire, tout le monde le sait, même si tout le monde se tait. On traîne un paquet de vieilleries religieuses, morales, politiques dans lesquelles on essaie tant bien que mal d'introduire un peu de modernité.

    Faudra-t-il vraiment attendre que le couple soit mort pour faire le ménage.

    Anecdote: Ma femme et moi étions un jeune couple avec trois enfants quand nous avons décidé de vivre avec eux la nuit de Noël. Ma mère déçue nous dit que nous devrions attendre que nos parents soient morts pour faire ça. Elle est toujours vivante!

    Non, il faut faire du ménage et tout de suite!

  • Lise Boivin - Abonnée 21 décembre 2010 11 h 00

    Envahir QS

    De nombreux groupes de bon sens se forment et se font entendre. Ce qui leur manque, me semble-t-il, c'est un véhicule commun pour avancer ensemble. Or, ce véhicule existe. C'est Québec solidaire. QS va fêter son 5e anniversaire, il est là pour durer, il est indépendantiste, on y admire Chartrand, Amir défend les initiatives du RRQ. Qu'est-ce que la gauche nationaliste attend pour l'investir? Il y a de la place. Embarquez.

  • André Loiseau - Inscrit 21 décembre 2010 16 h 21

    Québec Solidaire existe.

    Québec Solidaire, une bouture pour l'avenir qui se nourrit au présent des combats. Qu'attendent les progressistes, en effet, pour investir l'outil qui leur appartient?
    Le socialisme démocratique ne mange pas ses enfants.