Lettres - Je ne signerai pas votre pétition

Chers commerçants de l'avenue du Mont-Royal, voici maintenant 15 ans que j'habite dans le Plateau, à l'est de Papineau. Je fais toutes mes courses à pied, en tirant derrière moi mon panier à roulettes. Je connais plusieurs d'entre vous par votre prénom. Vos entreprises sont la définition même de «commerces de proximité». Et pour la fraction de votre clientèle qui n'habite pas le quartier, la rue Mont-Royal est bien desservie en ce qui concerne le métro, l'autobus et les stations Bixi.

Je ne crois pas que les mesures proposées par le maire Ferrandez pour diminuer l'accès à l'avenue Mont-Royal aux automobilistes aient un effet négatif sur votre chiffre d'affaires. Surtout, j'estime que la qualité de vie des jeunes familles du Plateau est actuellement compromise par la densité de la circulation automobile toujours en croissance.

Je ne signerai donc pas votre pétition, et je profite plutôt de cette tribune pour dire: «Bravo, M. Ferrandez, vous êtes un maire dynamique et visionnaire»!
1 commentaire
  • Isabelle Robillard - Inscrite 26 novembre 2010 09 h 48

    Compétition, quand tu nous guettes!!

    Chers commerçants de l'Avenue Mont-Royal,

    J'ai habité votre quartier de 1987 à 2002. Je savais en achetant ma propriété que j'étais dans un quartier en effervescence et j'étais prête à en accepter les inconvénients. C'est avec grand plaisir que j'ai vu pousser tous ses commerces et ses restaurants sur votre avenue! C'était ce que je recherchais en venant habiter ce quartier! Bien sûr, certains soirs, ce n'était pas toujours facile de stationner ma voiture, particulièrement avant Noël, mais...je me disais à ce moment là qu'il faut bien assumer ses choix.

    J'habite aujourd'hui un quartier voisin. J'aurais bien aimé rester sur le Plateau à l'époque mais mon condo était devenu petit pour ma famille grandissante et l'achat d'une plus grande propriété était à un prix que je ne pouvais me permettre. Je ne me plains pas. D'ailleurs, avec le vent de folie que souffle sur ce quartier depuis un certain temps, je commence à me dire que j'ai bien fait de partir.

    Je reviens régulièrement dans vos boutiques et restaurants avec plaisir mais...vous comprendrez surement que si je dois un jour obligatoirement prendre le métro pour vous rendre visite, il se peut que je reste dedans quelques stations de plus...Après tout, la rue Sainte-Catherine est pas mal plus bien pourvues de boutiques que l'avenue Mont-Royal.

    Et les restaurants du Vieux-Montréal (seulement à 4 stations du métro Mont-Royal) risque d'exercer une attraction plus forte en ce qui me concerne.

    Je vous dis cela en sachant très bien que vous êtes bien conscients de la chose.

    Ne reste plus qu'à convaincre M. Ferrandez de la menace qui plane sur son quartier...

    Bonne chance!!