Lettres - Une réforme du financement public des partis

Je suis persuadé que M. David Grégoire, jeune homme idéaliste et généreux, dit la vérité. Espérons que d'autres vont aussi s'exprimer, afin d'attirer l'attention sur le véritable problème qui pourrit tout le système: le financement des partis politiques.

Dans les conditions actuelles, les citoyens désabusés ne contribuent plus suffisamment pour renflouer les coffres des partis. Or cela coûte cher, une élection! D'où ces moyens détournés, avec échange d'enveloppes plus ou moins garnies, qui ouvrent la porte au favoritisme et au trafic d'influence. La seule solution viable, appliquée dans plusieurs pays: un financement public décent pour tous les partis et les candidats qualifiés. Cela coûte cher, mais c'est le prix à payer pour vivre dans une saine démocratie.
1 commentaire
  • Guillaume L'altermontréaliste Blouin-Beaudoin - Inscrit 26 novembre 2010 01 h 26

    pour un bulletin d'information sur les candidatures

    Il y a plusieurs moyens de réduire le besoin de financement privé d'élections, et j'espère pouvoir voir la liste s'allonger grâce à la contribution de commentateurs de cet article.

    J'aimerais bien que le DGEQ, dans chaque comté, après avoir validé les candidatures, publie un feuillet d'information aux électeurs afin de laisser une page par candidat afin de savoir quelles sont ses propositions et engagements.

    Tout le monde a à gagner avec cette proposition pour un cout comparativement minime.

    Guillaume Blouin-Beaudoin