Lettres - Au ministre de l'Énergie

Pourquoi le gouvernement du Canada, par l'entremise d'un ministre du Québec, subventionnerait-il la construction d'une interconnexion sous-marine de transport d'énergie, entre le Labrador, Terre-Neuve et la Nouvelle-Écosse, enfreignant ainsi les règles de compétitivité des entreprises d'électricité du Canada? Je vous invite à consulter tous les projets d'interconnexion construits par Hydro-Québec, elle a assumé tous les coûts de construction sans subvention aucune. La dernière à être construite alimente une partie des besoins des ministères fédéraux et agences gouvernementales de la Ville d'Ottawa, avec une énergie verte.

Si Terre-Neuve n'arrive pas à s'entendre avec le Québec pour faire transiter son électricité, en construisant de nouveaux équipements de transport par voie terrestre, cela n'exclut pas d'autres possibilités pour Terre-Neuve. En plus de la voie maritime, risquée sur les plans techniques et financiers, il y a celle d'imiter Hydro-Québec en attirant des industries de transformation, comme des alumineries. La voie est libre.

Toutefois, croyez-moi, monsieur le ministre de l'Énergie, vous ferez de nombreux mécontents dans toutes les régions du Québec et parmi toutes les couches de la société québécoise, si vous avantagez une compagnie d'électricité, au détriment du Québec, à même les taxes et les impôts que les Québécoises et Québécoises versent à Ottawa.