Lettres - Touche pas à mon île

Touche pas à l'île de Bacchus, de Saint-Laurent, d'Orléans, l'île de Cartier, de Champlain, de Félix, l'île des peintres, des poètes, des historiens, l'île ancestrale, l'île majestueuse, l'île patrimoniale, l'île de tous les Québécois, «le commencement du beau et bon pays de la Grande Rivière», suivant l'expression du fondateur de la ville de Québec, patrimoine mondial dont elle est inséparable.

Et voici que des intérêts anonymes, sortis de je ne sais où, veulent la trouer, la harnacher, la défigurer, la gazer, pour des petits profits qui iront je ne sais où non plus. Non, je proteste, protestons, protestez! Touchez pas à notre île.

***

Hubert Charbonneau - Outremont, le 8 novembre 2010
1 commentaire
  • Raymond Saint-Arnaud - Abonné 10 novembre 2010 17 h 15

    Ça va péter

    Avec la ligne à haute tension de 700 kV qui taverse l’Ile et les émanations de gaz de schistes, ça va péter ....