Lettres - Au pays de l'abomination

Avec sa cour d'injustice suprême, le système fédéral rend de plus en plus anormale la société québécoise qui déjà ne peut comme partout ailleurs assimiler à sa langue et à sa culture les gens qu'elle accueille généreusement. État de fait que toute société à travers le monde répudierait comme absolument insoutenable, même la petite Île-du-Prince-Édouard renâclerait avec rétivité. Merci au Bloc québécois de tenter vaillamment de nous rendre moins bêtes.

Honte à la ministre de la Culture du Québec qui (à Tout le monde en parle) se voyait misérablement incapable de s'opposer avec courage et lucidité aux pays extérieurs qui accuseraient le Québec de manquer aux prétendus droits individuels mal fagotés par des juristes aveugles qui autorisent la mutilation d'une société à la faveur de l'intérêt mesquin et mal éclairé d'individus ingrats pour leur société d'accueil et totalement dépourvus de tout sens social ou patriotique. C'est à en pleurer de voir de telles sottises courir impunément nos rues et être prônées et couronnées par d'horribles fantômes de cour. Sommes-nous dans un royaume où l'Halloween régnerait à coeur de jour et d'année?

***

Raymond Pilote - Beloeil, le 28 octobre 2010