Lettres - Vivement François Legault !

Ces jours-ci nous nous souvenons du référendum de 1995, il y a 15 ans. En juin dernier, nous avons souligné le 20e anniversaire de l'échec de l'entente du lac Meech et la création du Bloc québécois. Ce printemps, c'était le 30e anniversaire du référendum de 1980. Dans un an, ce sera le 35e anniversaire du 15 novembre 1976. J'imagine que cet événement fera également l'objet d'une grande commémoration nationale.

Pendant ce temps, le Québec est la province canadienne où la dette et les impôts sont les plus élevés. Les universités sont aux prises avec un sous-financement chronique. Les perspectives démographiques annoncent des jours difficiles pour le réseau de la santé. Les parents de la classe moyenne se privent de plus en plus pour envoyer leurs enfants dans des écoles privées. Ne serait-il pas temps que la société québécoise se remette sérieusement en question? Ne devrions-nous pas nous mobiliser collectivement autour d'un nouveau projet porteur pour notre peuple au lieu de vivre constamment dans le passé? Vivement l'arrivée de François Legault!
7 commentaires
  • Socrate - Inscrit 29 octobre 2010 04 h 34

    privé

    Un projet de pays privé avec des écoles privées, une santé privée et de l'argent privé serait très enthousiasmant en effet. Ci-joint une tasse de thé pour Legault. La party commence aujourd'hui.

  • - Abonné 29 octobre 2010 06 h 14

    Monsieur Plamondon, l'Halloween c'est après-demain !

    Rien de catastrophique du côté de la dette:
    Au total, les engagements nets ( le passif moins l'actif, comptabilité 101 ) des administrations publiques du Québec s'élèvent à 97 milliards, ou 32 % du PIB, nettement sous la moyenne de l'OCDE qui est de 51 % en 2009.
    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/283174/de

    L'autre déséquilibre fiscal :
    Au Québec, les taux d'imposition des entreprises sont parmi les plus bas au Canada et même inférieurs à ceux de la plupart des états américains.[...]
    le taux d'impôt des sociétés s'établit à 29,9 %. Ce taux sera graduellement réduit à 26,9 % en 2012.
    Le gouvernement du Québec s'est également engagé à éliminer la taxe sur le capital pour l'ensemble des entreprises d'ici 2011.
    http://www.investquebec.com/fr/index.aspx?page=412

    Le Québec consacre en moyenne 3,6G$ par an en subventions aux entreprises de la province. Il s'agit du plus gros subside du genre au pays. Le double de la somme versée par l'Ontario.

    À ce sujet, ne serait-il pas intéressant de noter qu'Hydro-Québec et Loto-Québec versent davantage au Trésor public que l'ensemble des entreprises privés du Québec ?
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/budget/qc2009

    Vous oublié aussi de mentionner que c'est aussi au Québec qu'on reçoit le plus de services pour nos impôts.
    Monsieur Plamondon, l'Halloween c'est après-demain !

  • charest33 - Inscrit 29 octobre 2010 07 h 23

    Droite sauvez-nous !

    Ces indépendantistes ne le sont plus. Mais ils sont toujours de Droite ! Et le PQ ne l'est pas assez à leur gout douteux. Cassons de l'État au profit des corporations et du profit disent-ils. Et le peuple sera heureux. Quel peuple ? Le peuple propriétaire de ces corporations. Pas le bas peuple qui sue pour payer son hypothèque et les études de son enfant et le cancer de la mère...Et tout cela sera multiplié par le facteur du surprofit que la droite exige au peuple.

  • Guillaume L'altermontréaliste Blouin-Beaudoin - Inscrit 29 octobre 2010 12 h 06

    vivement un vrai changement

    @la droite sur les finances publiques : la majorité des vaches à lait provient d'activités autrefois à la mafia (SAQ ; taxe volontaire de Drapeau sur le jeu qui devint Loto-Québec). La Californie s'apprête à voter la proposition 19 qui va tester et taxer le cannabis plutôt que de profiter au crime organisé.
    Quelle position prend la droite la-dessus ; prêts à en débattre avec moi dans un qui a raison à Dumont?

    "Ne serait-il pas temps que la société québécoise se remette sérieusement en question?"
    Bien d'accord avec vous : il faut perpétuellement se remettre en question, c'est comme ça qu'on avance. Il faut remettre en question la structure politique et le contrat social qui la fonde, la constitution. C'est justement ce que F.Legault refuse de faire : je crois qu'il faut ratifier ou refuser la fusion forcée canadienne puis nos futures constitutions à chaque 15 ans.

    Question claire :"ratifiez-vous la constitution monarchiste (1867-1982)?"
    Processus clair: la signature d'un registre par 10% initient ce référendum.
    Majorité claire : 50% 1 constituant 30% de la population qui votent "non" et le démembrement est légitimé.

    Pour aller plus loin, idéalement, on devrait concevoir que le discernement éclairé d’un plus grand nombre est toujours plus souhaitable que le discernement achetable d’un seul : c’est une des bases du modèle suisse qui implique que les lois passent par une ratification populaire par référendum. Et la Suisse est loin d’en être pauvre.

    Finalement, il faudrait un un-citoyen-un-vote sur la nomination du PM. Charest a eu un mandat clair, à temps plein, de la circonscription de Sherbrooke : être député.
    Il ne faut pas qu'un prochain PM soit nommé par une course à la chefferie du PLQ, selon leur "propres règles" ; il faut donner le soin au DGE d'organiser l'élection du PM au suffrage universel comme on élit déjà nos maires.

    Guillaume Blouin-Beaudoin

    altermontrealiste@hotmail.com

  • Sylvain Auclair - Abonné 29 octobre 2010 13 h 03

    C'est la droite qui met dans le trou...

    Dans plusieurs pays, c'est la droite qui a mis le gouvernement dans le trou et c'est la gauche qui reçoit des insultes quand elle essaie de réparer les pots cassés. Regardons les États-Unis ou la Grèce (ou l'ex-gouvernement de droite a carrément menti dans ses états financiers); le Canada, ou les conservateurs baissent les impôts et creusent le déficit; ou le Québec, où ce sont les péquistes qui ont atteint le déficit zéro et où les libéraux ont menti sur les résultats de la Caisse de dépôt et de placement.