Lettre - La chasse aux chrétiens

«Le christianisme est devenu, de loin, la religion la plus persécutée», écrit Jacques Julliard dans Le Nouvel Observateur le 14 octobre 2010. Il précise: «Ce n'est rien. Rien que des chrétiens qu'on égorge. Des communautés religieuses que l'on persécute. Mais où cela? Un peu partout.

En Inde, au Bangladesh, en Chine, au Vietnam, en Indonésie, en Corée du Nord. Là où ils sont minoritaires. Et surtout en pays musulmans. Et pas seulement en Arabie saoudite, où le culte chrétien est puni de mort. Mais en Égypte, en Turquie, en Algérie. Dans le monde actuel, le christianisme est de loin la religion la plus persécutée.»

Et d'ajouter que «c'est au Proche-Orient, là même où le christianisme a pris naissance, que la situation est la plus grave». Risque d'une disparition prévisible à court terme des communautés chrétiennes si rien n'est fait. Une raison d'être du synode des évêques d'Orient est justement «d'attirer l'attention sur ces persécutions et de passer un nouveau pacte pacifique avec les populations musulmanes».

Autre constat troublant: «une sorte de Yalta culturel d'un type nouveau est en train de s'instaurer de fait: en Orient, le monopole d'une religion unique de plus en plus intolérante, l'islam. En Occident, le pluralisme, la tolérance et la laïcité. Ce Yalta est, comme l'autre, générateur de guerre froide, pour ne pas dire davantage. Il faut donc, sans arrière-pensée ni faiblesse complaisante, défendre le droit des chrétiens d'Orient à l'existence». C'est là un dossier grave et urgent qui attend les militants des droits de la personne.

7 commentaires
  • zerg - Inscrit 27 octobre 2010 09 h 48

    Intéressant, mais une mise en garde...

    La situation est préoccupante pour ces gens en tant que faisant partie d'une minorité, non pas en tant que chrétiens. C'est sous l'angle des droits humains que cette situation doit être évaluée et traitée. C'est d'ailleurs ce que suggère M. Julliard dans l'article référé. Il ne faudrait pas interpréter cette dénonciation comme une utilisation des droits humains pour motiver un devoir d'ingérence des peuples héritiers d'une histoire chrétienne sur des territoires étrangers. Pour motiver, en d'autres mots, un appel aux croisades.

  • Paul Gagnon - Inscrit 27 octobre 2010 09 h 49

    Le paradis est plein de mauvaises intentions

    N'attendez pas trop des "militants des droits de la personne". En Orient, seule la cause palestinienne les intéresse. En Occident, seuls les accommodements déraisonnables ont grâce à leurs yeux. S'ils se préoccupent des excès des musulmans (n’entrons pas dans les détails ici), à l'occasion, c'est du bout des lèvres et on passe vite à autre chose. Trop souvent, ils sont de la même eau que ceux qui croyaient que l'URSS de Staline était le paradis sur terre, ou encore qui fermaient les yeux sur les inévitables bavures de la construction du paradis socialiste i.e. que les musulmans victimes du colonialisme historique et de l’impérialisme innommable ont tous les droits, ou presque. Alors les chrétiens d’Orient, ils peuvent bien crever, mais qu’on ne touche au prophète et à ses sbires.

  • Bella - Inscrit 27 octobre 2010 09 h 56

    Le christianisme

    Même dans une province majoritairement catholique notre gouvernement impose des restrictions. Il nous est impossible de signaler les parcours catéchétiques qui se donnent en paroisse et en ce qui concerne les autres activités nos écoles se font un plaisir d’en informer les jeunes. Nous nous sentons trahis par notre gouvernement qui ne nous soutient pas et qui en plus nous opprimes dans notre liberté d’expression. Est-ce que ça va mieux depuis que l'on a enlivé les cours de religion dans nos écoles: le nombre de suisside a-t-il diminué, la violence, l'intimidation...

  • Michel Gaudette - Inscrit 27 octobre 2010 09 h 58

    La plupart ne sont pas catholiques...

    Pour informer Louis O'Neill, le plus grand nombre de chrétiens ostracisés appartient à la branche protestante évangélique.

    Ce sont souvent des nouveaux convertis qui viennent de nouvelles églises fondées par des pasteurs évangéliques en terre d'Islam, Asie, Afrique, Amérique du Sud.

    On doit ajouter que le christianisme est brimé dans plus de 50 pays, de loin la religion la plus persécutée...

  • Bella - Inscrit 27 octobre 2010 11 h 07

    la chasse aux chrétiens

    Même dans une province majoritairement catholique notre gouvernement impose des restrictions. Il nous est impossible de signaler les parcours catéchistiques qui se donnent en paroisse et en ce qui concerne les autres activités nos écoles se font un plaisir d’en informer les jeunes. Nous nous sentons trahis par notre gouvernement qui ne nous soutient pas et qui en plus nous opprime dans notre liberté d’expression.
    Est-que ça va mieux depuis que l’on a enlevé la religion des enduits publics, le nombre de suicide a-t-il diminué, la violence...?