Lettres - Bertrand Raymond n'est pas seul

Un malheureux oubli (ce doit être l'âge...) m'a fait écrire, dans un texte publié mercredi dans Le Devoir («Club de hockey Canadien - Pas assez francophones, nos Glorieux!»), que le réputé journaliste sportif Bertrand Raymond était actuellement le seul journaliste d'ici qui soit membre du Temple de la renommée du hockey.

Or, deux autres journalistes francophones sont également membres du Temple. Il y a d'abord un influent journaliste sportif de Québec, Claude Larochelle, puis il y a le réputé chroniqueur sportif Yvon Pedneault. J'aimerais mentionner que Raymond et Pedneault sont de fiers Saguenéens, nés tous les deux à Chicoutimi. Tous deux sont d'ardents promoteurs d'une présence francophone plus importante dans le hockey en général et chez le Canadien de Montréal en particulier. Ils font assurément partie de la crème des journalistes sportifs du Québec.