Lettres - AVC en région: séquelles permanentes

Saviez-vous que la thrombolyse (débloqueur de vaisseaux dans un cas d'AVC) est accessible uniquement dans les hôpitaux des grands centres urbains: Montréal, Laval, Québec, Sherbrooke [...].

Par exemple, elle n'est pas accessible dans les hôpitaux en région, notamment en Gaspésie et dans plusieurs endroits sur la Côte-Nord.

Concrètement, si une personne fait un AVC à Rimouski, à Matane, à Gaspé, sur la Côte-Nord, elle n'a aucune chance de recevoir la thrombolyse dans un délai de trois heures. Elle n'a pas le temps de se rendre à Québec. Elle aura donc des séquelles permanentes: limitation d'un bras (paralysie totale ou partielle d'un membre) et pertes cognitives et neurologiques importantes.

Comme vous le savez, la thrombolyse est un traitement qui consiste à éliminer les caillots sanguins anormaux qui obstruent le flux sanguin. Concrètement, si la thrombolyse est administrée dans les trois heures ou moins suivant un AVC, elle permet de limiter considérablement l'étendue des dommages.

Dans plusieurs cas, la thrombolyse a permis de limiter considérablement les séquelles neurologiques (cognitives, limitation des membres, etc.). La thrombolyse doit être administrée par un médecin spécialisé.

***

Guy Gauthier - Le 27 juin 2010