Lettres - Exemples à suivre

Après Saint-André-d'Argenteuil, voilà que les résidants de Cap-Santé, de Neuville et de Deschambault-Grondines invitent les motocyclistes «illégaux» du Québec à plus de respect, voire à être plus discrets.

Faut-il rappeler que 100 % des motos mises en circulation au pays respectent à l'origine les normes environnementales exigées légalement par Transport Canada? Cependant, des propriétaires irrespectueux ont transformé illégalement leurs bolides en «bruits d'enfer» et font partie de la gang TSQ» (terroristes sonores du Québec), considérée comme telle par des millions de résidants de la Belle Province. À l'instar de ces quatre municipalités, nous souhaitons que toutes les autres municipalités se donnent le mot pour indiquer clairement «Plus de respect» et aux autorités policières, «Plus de surveillance». Assez, c'est assez!

***

Gilles Viel, un résidant le long de la touristique 132, L'Islet, le 4 juin 2010
1 commentaire
  • Yvon Bureau - Abonné 7 juin 2010 16 h 14

    Heureusement...

    Heureusement il y a le Regroupement québécois contre le bruit.
    http://www.rqcb.ca/fr/temoignages.php

    C'est une honte que notre MTQ, notre SQ et nos municipalités ne s'attaquent pas à ces terrorites sonores du Québec, ces bruiteux aux silencieux modifiés illégalement.

    À quand le 1e festival des plus grands faiseurs de bruit motoriés?!!!

    Et pendant ce temps. l'immense majorité circule avec des silencieux efficaces et respectueux...