Lettres - Son Éminence

Mais qui donc est-elle, cette Éminence Sérénissime à qui la plénitude du sacerdoce confère le don de lancer la première pierre, de manifester devant le parlement canadien et de susciter le conflit social par des propos sans doute inspirés?

Ne devrait-elle pas se taire comme l'Esprit le lui suggérait pour tout aussitôt poursuivre une argumentation où l'orgueil de détenir la vérité l'a amenée à s'aveugler davantage? Et pourtant, ne prétend-elle pas représenter celui qui a dit: «Bienheureux les pauvres d'esprit, car ils verront Dieu»?

***

Rodrigue Johnson - Sherbrooke, le 18 mai 2010