Lettres - Parce que j'aime la vie

Parce que j'aime la vie, je préfère que deux hommes connaissent une vie amoureuse épanouie, dans le mariage s'ils le souhaitent, plutôt qu'une existence faite de honte et de secret.

Parce que j'aime la vie, je préfère des enfants chahutant dans une salle de classe à des enfants agenouillés devant un homme crucifié.

Parce que j'aime la vie, je préfère qu'une jeune fille s'adonne au ski acrobatique ou à l'escalade qu'à un groupe de prières. Je lui souhaite beaucoup d'amants et peu de directeurs de conscience.

Parce que j'aime la vie, je voudrais que les places en garderie soient plus accessibles que les armes à feu.

Parce que j'aime la vie, j'aimerais que le budget consacré aux pistes cyclables soit supérieur à celui des avions de combat.

Parce que j'aime la vie, je préfère qu'une femme ne mette au monde que les enfants qu'elle souhaite et qu'elle désire.

Parce que j'aime la vie, je trouve que l'avortement est une tragédie, mais que cette tragédie est encore préférable à l'asservissement d'une grossesse et d'une maternité non souhaités. Préférable à la naissance sous contrainte d'un enfant non désiré. Préférable à une morale imposée par les tenants d'une religion mortifère et liberticide.

Je suis passionnément pro-vie. C'est pour cela que c'est un crime à mes yeux de vouloir interdire à une femme de décider elle-même de mener ou non sa grossesse à terme.

***

Guy Archambault - Ottawa, le 17 mai 2010
4 commentaires
  • Guillaume L'altermontréaliste Blouin-Beaudoin - Inscrit 19 mai 2010 01 h 14

    moi aussi

    parce que j'aime la vie et celle de celles qui me sont proche, je préfère qu'il y ait des avortements salubres plutot que ce soit la 2e cause de mortalité chez les femmes (ça l'est au brésil)

  • Yves Petit - Inscrit 19 mai 2010 07 h 10

    Les enfants que l'on souhaite?

    Autrefois on disait du premier et du dixième enfant à naître qu'il était un don du ciel.

    Aujourd'hui on se presse de le décorer de boucles d'oreilles, de l'entourer de bébelles...et de le mettre à la garderie...parce qu'on aime l'argent.

  • Marie-Claude Huot - Inscrit 19 mai 2010 08 h 29

    Beau texte

    L'art de bien dire les choses, en peu de mots mais surtout en toute simplicité et en nuances. Au plaisir de vous lire encore, M. Archambault!

  • Nelson - Inscrit 24 mai 2010 23 h 31

    Effectivement, l'avortement est naturel, il a toujours existé, et fait partie de la nature humaine.

    Et malgré des sentiments forts que peut nous provoquer. Les femmes savent ce qu'elles font, et il ne s'agit surtout pas d'une partie de plaisir.
    Difficile a comprendre que certains disent que "s'opposent" a des avortements inévitables, et que réfusent l'aide médicale que sauverait des vies et des traumatismes graves aux femmes qu'avortent..