Lettres - Viol et avortement

Comme citoyen et comme bachelier en théologie, les propos du cardinal Ouellet soulèvent ma répulsion: votre dernière prise de position m'indigne. Selon vous, l'avortement serait incompatible avec la foi chrétienne, même si la grossesse résulte d'un viol. L'avortement est une décision grave. Sa confusion, par une minorité, avec un moyen banal de contraception mérite de sérieux efforts d'éducation.

Mais prendre prétexte de certains abus «libéraux» et décréter que le viol est moins grave que l'avortement heurte la conscience, le sens commun de la majorité des catholiques. Vos propos ex cathedra rappellent tristement ceux de l'archevêque brésilien Cardoso Sobrinho qui, en 2009, n'avait pas hésité à excommunier l'équipe médicale qui avait pratiqué l'interruption volontaire de grossesse d'une enfant de 9 ans agressée par son beau-père violeur. La mère avait subi la même punition canonique. Pour l'adulte ignoble qui a assassiné l'innocence d'une enfant: pas d'anathème.

Le Christ est venu pour que nous ayons la vie en abondance. Les pauvres parmi les pauvres en premier et les enfants abusés en sont. Vos condamnations s'éloignent de ce credo. La vie en abondance est maintenant mieux défendue par Amnistie internationale et Human Rights Watch qui font campagne en faveur de la dépénalisation de l'avortement pour les femmes victimes de viol ou d'inceste, ou dont la grossesse met la vie en danger. Parce que refuser un avortement à une victime de viol est inhumain. C'est nier la dignité de la personne humaine faite à l'image de Dieu. Le refus dogmatique de l'avortement à une enfant victime d'inceste a un nom dans le Code civil du Québec: non-assistance à une personne en danger.

***

Richard Lacasse - Lévis, le 16 mai 2010
2 commentaires
  • Nelson - Inscrit 18 mai 2010 20 h 43

    EST-CE QUE OUELLET ET HARPER REFUSARIENT DE L'AIDE MÉDICALE POUR AVORTER À LEURS MÈRES, FILLES, SOEURS, AMIES.???

    Il est assez facile faire la morale, insulter et refuser de l'aide médicale pour avorter a des femmes inconnues, mais, est-ce que les auto-denomés "pro-vie" feraient pareil avec leurs femmes proches ???
    En étant les 50 millions d'avortements par année une réalité objetive naturelle inévitable, tout débat sur la question est de trop, sauf la question si ces avortement se font avec de l'aide médicale, ce qu'evitarait 70.000 décés dans le monde chaque anné, et des millions de traumatismes graves.

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 19 mai 2010 08 h 54

    Foi de cardinal

    Seul les intégristes catholiques suivent aveuglément ce cardinal égaré et d`une autre époque. Il devrait faire ses bagages et partir pour Rome en permanence. La curie l`attend à bras ouverts. Au Québec il n`a plus aucune influence.